La fondation Rainbow Bridge engage des actions
de solidarité à destination des femmes et des enfants.


Inde (Theni) : eau potable et gestion des déchets - Projet So Water 2

eau potable, traitement des déchets, prophylaxie, santé, assainissement, éradication diarrhée, choléra, dengue, Inde, santé, Kynarou

Inde - Tamil Nadu - Theni : Eau potable et assainissement

Objectifs du projet :

 Construction de réseaux d’alimentation en eau potable et en assainissement, implantation de systèmes intégrés de gestion des déchets dans les villages défavorisés du district de Theni.

Objectifs spécifiques :

Sensibilisation des populations, appui aux groupes de micro crédit, formation et suivi des comités de gestion créés dans chaque village.

Villages concernés :

8 villages Eau et Assainissement, 2 villages Eau, 2 villages Assainissement : Au total, 12 villages sont concernés.

  - Pour l’eau et l’assainissement : T. Adaikkampatty, Thekkampatty, T. Meenatchipuram, M. Subbulapuram, Sokalingapuram, Palodai Vellarakaradu, Seeraikadu, Solayiur.

 - Pour l’accès à l’eau uniquement : Marikkundu, T. Muthurengapuram.

- Pour l’accès à l’assainissement : Melaparavalur, Erathimakkalpatti.

Estimation de la population cible :

17 377 Habitants pour la phase 2 ( tableau détaillé en annexe)

Les bénéficiaires directs :

 Chaque village ciblé compte entre mille et sept mille habitants. A travers nos actions, nous essayons de toucher les personnes quotidiennement responsables de l’utilisation de l’eau comme les femmes, les enfants ou les adolescent(e)s. Nous sensibilisons particulièrement les Self Help Groups (‘SHG’, groupes généralement constitué de 15 à 20 femmes, qui par une activité manuelle, épargnent un fonds communautaire qui sert aux besoins des familles) et nous les formons à la gestion financière des systèmes de distribution d’eau potable. En effet, ces dernières sont les premières consommatrices d’eau puisqu’elles s’occupent en très grande partie des tâches ménagères (cuisine, lessive, ménage).

Les bénéficiaires indirects :

 Les Self Help Groups des villages voisins peuvent assister aux formations des Self Help Group des villages ciblés. Les élèves des villages voisins peuvent assister aux séances de sensibilisation données dans les villages ciblés. Les familles de ces femmes et enfants sensibilisés bénéficient des connaissances des femmes en matière d’hygiène. Une fois le projet implanté dans un village, les politiciens locaux en parlent à leurs collègues de l’inter municipalité ou du district. A long terme, nos actions auront un effet bénéfique qui s’étendra sur l’ensemble du bassin versant de la rivière Vaigai. Ce dernier parcours 258 km entre le plateau de Periyar (Ghâts Occidentaux) et le détroit de Palk (district de Ramanathapuram). Le bassin versant draine 7031 km² et capte cinq affluents, tous situés dans le district de Theni. La gestion raisonnée de l’eau et des déchets à l’échelle des familles et des villages a un impact direct sur l’écosystème du cours d’eau. Nos activités de sensibilisation sur la défécation à ciel ouvert participent grandement à préserver la ressource en eau. En effet, ces comportements sont à risque puisqu’ils sont vecteurs de pollution de l’ensemble de l’écosystème de la Vaigai (ripisylve, faune, eaux superficielles et profondes).

Rôle des femmes :

Les femmes sont les actrices premières du projet puisque nos actions améliorent directement leur quotidien. En Inde, ce sont elles qui doivent chercher l’eau, parfois à des kilomètres de leur maison.  Motivées par de tels projets, elles participent à leur réalisation, tant dans la phase construction que dans la phase maintenance, en travaillant au sein des Self Help Group. Elles sont un public actif de nos programmes de sensibilisation et poussent leurs familles à y participer. Les femmes œuvrent toujours au bien-être de leurs familles. Si l’accès à l’eau est plus facile et leur prend moins de temps et d’énergie, c’est autant de temps gagné pour les enfants. Elles pourront travailler, développer d’autres activités financières ou artisanales et/ou s’occuper de l’éducation de leurs enfants.

Formations :

Nous formons à la gestion de la ressource en eau et à l’assainissement, ainsi qu’à la gestion des déchets les travailleurs sociaux de notre partenaire local l’ONG CWD et les membres du comité de gestion (eau, assainissement et déchets), nous formons des plombiers dans les villages cibles et enfin nous soutenons le travail  des femmes dans les groupes de micro-crédit.

Mode de gestion envisagé :

La gestion des infrastructures est d’abord prise en charge par le comité de gestion et Kynarou. Ce comité est responsable de la maintenance du réseau d'assainissement et de la mobilisation de la population. Un ingénieur de notre partenaire local CWD travaille au suivi technique en collaboration avec Kynarou. Nous assurons ainsi une gestion raisonnée du projet.

Les partenaires du projet :

Les partenaires locaux sont : l’ONG REAL, l’ONG CWD, l’ONG Women Development.

Les partenaires techniques sont : Sri Mahalakshmi Stores pour la partie hydraulique, Center For Sustainable Development pour l’assainissement.

Calendrier du projet :

Avril 2013 – Juin 2014

Budget du projet :

Le budget est joint en annexe. Ce budget semble conséquent au niveau du montant global. Le budget par village (Eau, assainissement, gestion des déchets) est d’un montant approximatif de 45 000 euros, soit approximativement 25 euros par habitant. Ce projet peut sembler coûteux à court terme car il nécessite la réalisation de travaux, l’achat de matières premières et d’équipements, le versement de salaires aux animateurs sociaux et aux équipes locales, mais il permet à long terme d’alimenter de manière durable et sans coût additionnel pour Kynarou un nombre conséquent de villageois (la phase 2 cible 17 377 habitants) vivant actuellement dans des conditions précaires.

Maître d'oeuvre :

Kynarou

L’association Kynarou est une association de développement, favorisant l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène des populations défavorisées du sud de l’Inde (Etat du Tamil Nadu et de Pondichéry)

L’association – loi 1901 KYNAROU tire son nom du mot tamoul «puits» et a été créée en mai 2004. L’association est composée d’un bureau en France et d’un bureau en Inde.

En France, une salariée et dix bénévoles travaillent au sein de l’association, qui est présente dans toute la France.

En Inde, l’équipe est composée d’un chef de projets indien, d’une éducatrice locale en eau et en hygiène secondée par notre conseiller en sensibilisation, et d’un volontaire français, ingénieur de spécialité.

 


Nos partenaires